Bonjour à tous et toutes
Nous vous prions de trouver ci-après les faits marquants de cet été pour notre groupe Chaville Écologistes aux conseils municipal et de territoire. Ces faits marquants relatent notre activité que nous soyons porteurs ou simplement acteurs des actions.

Economie Sociale et Solidaire

1. L’été solidaire

Un été sous contrôle et collégial car les distributions de colis alimentaires se sont déroulées, une semaine sur deux, en parallèle aussi bien à l’Epicerie sociale qu’au Secours populaire. L’organisation a été facilitée par un apport de jeunes bénévoles du service jeunesse au mois de juillet (avec, entre autres, une pianiste qui a animé le Doisu) et d’autres de la Ruche chavilloise au mois d’août. Le bilan est très positif.

2. L’économie circulaire

Le projet French Relovution, d’insertion par le recyclage de tissus et vêtements en nouvelles créations a démarré dans un local prêté par la ville 3 jours par semaine.

Démocratie Locale

1. Conseils de quartier

Le tirage au sort public par une maître huissière a eu lieu le 30 août. Afin de respecter les différents groupes et la parité, il y avait 12 urnes pour : 3 quartiers, 2 collèges citoyens (1/volontaires 2/tirés au sort sur liste électorale), 2 parité Homme/Femme.
12 citoyens et citoyennes ont été tirées au sort par quartier et recevront un courrier dans la semaine du 6 au 10 septembre.
C’est la première fois que sont créés à Chaville des conseils de quartier et la volonté d’associer des personnes différentes a pu compliquer le processus. Nous aurons sans doute à l’ajuster et l’améliorer pour le renouvellement de mi-mandat. Par exemple, plusieurs associations – au « rayon d’action » global – n’avaient initialement pas compris qu’elles pouvaient se porter candidates, et d’autres avaient candidaté sans faire le choix d’un quartier spécifique. Pour cette raison, elles ont été recontactées par la mairie et une nouvelle date limite leur a été accordée.
Un membre d’une association de quartier – qui avait répondu, elle, lors de la première phase – s’est ému du fait que d’autres associations avaient pu candidater de nouveau plus tard.

Urbanisme

1. Le comité de pilotage du PLUi

Sous la direction de Jean-Jacques Guillet, Vice-Président de GPSO en charge notamment de l’aménagement de l’espace et des opérations d’aménagement, le premier comité de pilotage pour l’élaboration du PLUi s’est tenu le 12 juillet avec des représentants de chaque commune du territoire. Ce comité de pilotage a permis de partager les visions des communes. La ville de Chaville a insisté sur la nécessité d’une démarche participative et l’importance d’intégrer la transition écologique dans le PLUi en cohérence avec le PCAET. Les premières enquêtes auprès des habitants du territoire ont été actées et seront lancées à l’automne.

2. La requalification de la RD910

Le 7 juillet, le Conseil Départemental a présenté l’équipe de maîtrise d’œuvre aux élus représentants les communes de Sèvres et de Chaville. Cette maîtrise d’œuvre suivra le projet et avance sur les études de conception. La maîtrise d’œuvre nous a fait part de ses premières impressions, souvent alignées sur celles des élus chavillois, tant sur la préservation des arbres que sur la problématique des pistes cyclables. Les échanges ont été très riches et les points de vue ont pu être partagés en toute transparence. La maîtrise d’œuvre a pu rencontrer à nouveau certaines associations locales en particulier sur la question des pistes cyclables. Le maitre d’œuvre devrait présenter aux élus un dossier dit « d’avant-projet version 0 » pour fin septembre.

3. Cuisine centrale Bio

Les études préliminaires se poursuivent pendant l’été afin de converger à l’automne sur les orientations et des décisions.
Le groupe de réflexion du CC2D (Conseil Communal du Développement Durable) élargi à des membres d’une association locale (CVB) a travaillé pendant l’été à un carnet d’idées sur le devenir du site de Maneyrol en complément au projet de cuisine centrale bio et d’une Maison d’Assistantes Maternelles (MAM). Ce carnet sera présenté en septembre aux services pour évaluation et aux élus pour arbitrage et décision.

Transition écologiste

1. Résilience Alimentaire

Des échanges ont été initiés avec le Maire-Adjoint de Mouans-Sartoux en charge de l’enfance, l’éducation et l’alimentation autour de la cuisine centrale bio et au-delà. Le projet résilience alimentaire de cette ville de 10 000 habitants des Alpes-Maritimes va bien plus loin sur cet enjeu d’importance pour les villes engagées dans la transition écologique.

Pour en savoir plus :

Interview de Gilles PEROLE, adjoint au Maire de Mouans Sartoux

Gilles PEROLE nous parle de l’engagement de la commune, Mouans Sartoux, pionnière en matière de souveraineté alimentaire…


2. Energie 100% renouvelable

En liaison avec le SIPPEREC, qui assite la ville de Chaville dans les achats d’énergies, l’Hôtel de Ville a été sélectionné pour être le premier site (point de livraison) de la Ville alimenté avec de l’énergie d’origine renouvelable. Le contrat garantit que les consommations de ce site feront l’objet d’une injection équivalente d’énergies 100% renouvelables sur le réseau. Cette initiative est complémentaire des actions de réduction des consommations d’énergie engagées sur le patrimoine communal.

3. Trames bleue et verte

En collaboration avec Espaces et les services municipaux, l’identification et l’élaboration de la liste des actions du Contrat Eau, trames verte et bleue, et climat, ont été menée. La signature du contrat d’engagement fera l’objet d’une délibération au prochain Conseil municipal.

La consultation des entreprises pour l’étude sur la gestion innovante de l’eau à Chaville a été lancée début juillet et se termine le 13 septembre. L’étude sera inscrite au contrat de bassin et devra être rendue en février 2021.

4. Espaces Verts

Visite en juillet des serres des Espaces Verts de GPSO, sous le pilotage de Vincent Biberon. Ce fut l’occasion de rencontrer le personnel, de comprendre leur métier, leurs conditions de travail, leurs préoccupations, leurs réussites, et d’admirer de nombreuses espèces de plantes conservées sous serre (même si au mois de Juillet certaines sont déjà fanées). Un don de plantes initié par un bibliothécaire et fait par les jardiniers de la ville, avec l’aide du service communication, a embelli le jardin partagé des Châtres-sacs, qui a fonctionné tout l’été.

5. Agriculture urbaine

L’étude sur les surfaces potentielles sur Chaville a commencé. Green Surf, le partenaire choisi a rencontré François Binder en août, ils ont pu visiter les parcelles concernées par l’étude.
L’évacuation du coq responsable de nuisances de voisinage sur le quartier rive droite s’est déroulée en juillet. Une solution non dommageable pour l’animal a été cherchée et trouvée : il a retrouvé un lieu de vie dans une ferme dans le Perche.

6. Forêts

Organisation d’une déambulation théâtrale avec la compagnie Art Scène, en forêt de Fausses Reposes sur la thématique du réchauffement climatique, proposée par la Fédération nationale des Communes forestières.
Cet événement aura lieu le samedi 25 septembre à 17h et sera suivi d’un échange avec Jean Baptiste Le Corre (animateur du réseau IDF).
La participation est sur inscription à HTTPS://tinyurl.com/seddforet2609

7. Plan canicule

La ville a reçu des voiles pour équiper la place centrale entre le Monoprix et l’église. Mais la canicule n’a pas eu lieu… Les voiles pourront servir pour une autre fois.

GPSO

1. RER V- branche C1

Dans le cadre de la poursuite des études sur les schémas régionaux et départementaux des axes cyclables rapide (de type RER V) les services travaillent sur l’itinéraire du trajet du RER V C1 (de Maurepas à Paris) en prévision de l’organisation d’un COPIL Les élus sont associés à ces réflexions tant sur les flux que les aménagements.

Pour rappel, les projets régional et métropolitain de RER V sont visibles sur les liens suivants :

Eté 2021

Journées d’Eté des Ecologistes (JDE)

Plusieurs élus du groupe ont participé aux journées d’été des écologistes.
Des journées passionnantes avec des ateliers intéressants et des rencontres inspirantes avec beaucoup de retours d’expériences de nombreuses villes dites « écologistes » depuis un an et parfois beaucoup plus.
Quelques thèmes abordés que nous pouvons partager :
Les budgets participatifs ont besoin d’un second souffle, comme le principe du « fifty fifty » pratiqué par Jean-François Caron maire de Loos en Gohelle. Il consiste à mettre en place une vraie coopération entre la mairie et les citoyen et citoyennes pour des projets communs. On revient sur le principe de co-gouvernance des projets sélectionnés. On retiendra la phrase de J-F Caron : « participation sans implication, piège à con ! ».
La transparence politique avec des forums réguliers, mis en place par la ville de Poitiers (avec une maire écologiste, femme de 38 ans) mais aussi des caravanes citoyennes.
La résilience alimentaire avec des approches exhaustives, de la production jusqu’à la consommation et le traitement des déchets, mais aussi énergétiques et enfin sociale avec une focalisation sur les liens de voisinage.
L’urbanité écologiste avec des notions de citoyenneté de la nature, de connexion des zones végétalisées dans l’espace afin de créer des corridors et pas seulement des ilots verts, mais aussi le reboisement des espaces agricoles.
L’économie de proximité avec son lot de relocalisations autour des activités de services et comme meilleur rempart face aux inégalités de tous types.

En conclusion, pour réussir la transition écologique sociale et solidaire, nous devons susciter le désir en créant de vrais imaginaires.

Vous pouvez contacter le groupe directement à l’adresse suivante :
GroupeChavilleEcologistes@ville-chaville.fr