La commune de Chaville exerce un recours gracieux contre l’arrêté d’utilité publique de requalification de la RD910 sur les communes de Chaville, Sèvres et Saint-Cloud (de la limite de Viroflay au pont de Sèvres).

Cette démarche est justifiée d’une part par la non prise en compte de l’avis de la commune qui a fait l’objet d’une délibération du conseil municipal, et d’autre part par la nature même du projet qui reste flou sur le traitement des trames vertes, bleues et brunes, ne retient pas la notion de piste cyclable bidirectionnelle centrale.


Partager sur vos réseaux