L’Association Chaville Écologistes existe depuis un peu plus de 6 mois. Elle comprend une trentaine de membres, dont les 9 élus Chaville Écologistes qui siègent au conseil municipal et qui forment un groupe dans la majorité.

Les premiers mois ont été consacrés à monter l’association et à rassembler les bonnes volontés, ce qui nous a ensuite permis de nous consacrer à notre but, la transition écologique, sociale et solidaire.

Ce texte dresse un premier bilan de notre fonctionnement et de nos actions.

******

Vis-à-vis de nos élus l’objectif est d’être force de proposition et de leur apporter un soutien critique.
De ce point de vue l’association joue son rôle. Elle a travaillé et rendu de nombreux avis sur des sujets d’actualité, suite à des sollicitations des élus, mais aussi en son nom propre puisqu’elle dispose de l’indépendance nécessaire pour exprimer des positions qui ne sont pas nécessairement alignées sur celles de nos élus ou de la municipalité.

L’association a également pour mission de « promouvoir et favoriser la transition écologique, sociale et solidaire de Chaville ». Il s’agit évidemment d’un objectif à long terme et de ce point vue nous avons également commencé à mener des actions :

    • Établissement des statuts de l’association, assemblée générale constitutive le 6 septembre 2020, première assemblée générale ordinaire le 12 janvier 2021.
    • Création du site internet, d’une page Facebook et présence sur Twitter.
    • Création d’une newsletter.
    • Mise en place d’un outil de communication (Slack) permettant de favoriser les travaux de groupes et la communication entre membres de l’association.
    • Projet d’aménagement de l’axe Paris-Versailles (RD910) : études, publication d’articles, initiation de la manifestation du 7 février pour modifier le projet.
    • Mobilisation de 8 associations locales autour de notre action d’aménagement de l’axe Paris-Versailles (RD910).
    • Remise d’un avis détaillé dans le cadre de l’enquête publique sur le Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) de GPSO.
    • Publications diverses sur les problématiques écologistes qui doivent nous interpeller au quotidien, comme les carrières chavilloises, un avis sur la construction d’un chai à Chaville, la 5G, l’hydrogène, la résilience alimentaire, la collapsologie…
    • Nous publions régulièrement des comptes-rendus fournis par nos élus sur l’avancée des chantiers municipaux sur lesquels ils sont impliqués.
    • Actuellement, des groupes sont actifs sur les sujets « zéro déchets », « urbanisme éphémère » et d’autres projets sont envisagés : trame noire, producteurs locaux…

Le bilan reste cependant en demi-teinte car malgré l’implication de nos membres nous sommes persuadés que le rythme auquel nous avançons n’est pas suffisant pour répondre à l’urgence de la situation. Nous sommes donc obligés de nous limiter aux sujets que nous estimons prioritaires, mais nous en délaissons d’autres qui mériteraient pourtant toute notre attention.

À titre d’exemple le sujet résilience alimentaire a permis de lister des actions qu’il y aurait urgence à examiner de plus près et sans doute à décliner concrètement.
D’autre part, nous nous sommes fixé comme objectifs de sensibiliser les Chavillois à l’écologie et ce ne sont pas les idées qui manquent, mais les bras et les têtes !

******

Raison pour laquelle nous avons besoin de vous, de votre énergie, de vos compétences pour nous aider à promouvoir et faire avancer la transition écologique.
Que vous veniez nous voir avec un sujet qui vous tient à cœur ou pour nous aider sur des sujets déjà identifiés, vous serez les bienvenu(e)s.
Que vous nous rejoigniez en tant qu’adhérent ou ponctuellement pour participer à un projet qui vous parle, vous serez les bienvenu(e)s.

Nous pensons avoir réussi à instaurer dans notre groupe une approche basée sur le volontariat, l’écoute, la bienveillance et l’amitié (même – surtout – lorsque nous ne sommes pas d’accord entre nous). Approche propice à faire avancer durablement notre cause.

Nous ne nous considérons pas comme une association politique même si nous visons des fonctions électives locales pour nous donner les moyens de nos ambitions et cette stratégie se révèle payante car non seulement nous sommes informés (et sollicités) par nos élus, mais disposons de relais précieux pour faire avancer des dossiers d’actualité ou en pousser d’autres sur le devant de la scène. Nos élus sont les accélérateurs de nos projets.

Plus nous serons nombreux et plus nous irons loin ensemble !

 


Partager sur vos réseaux