Alertons nos élus pour nous opposer au projet

Comme vous le savez maintenant, le projet de requalification de la RD 910 est porté par le département des Hauts-de-Seine qui a choisi d’ignorer les avis critiques émis par les associations et le Conseil Municipal en 2019.

Vous avez le pouvoir de faire changer les choses en contactant votre conseiller départemental 

À l’approche des élections départementales, les élus n’auront pas d’autre choix que d’écouter les citoyens sur ce sujet, mais pour cela il faut que nous soyons nombreux !

Si vous habitez Chaville, contactez Armelle Tilly, 4ème maire adjointe à Chaville et conseillère départementale.
Ecrivez-lui!

Si vous habitez Sèvres, votre maire Grégoire de La Roncière est conseiller départemental.
Interpellez-le !

Si vous habitez dans une autre commune de Hauts-de-Seine, trouvez votre conseiller sur cette page puis cliquez sur “voir la fiche”, puis sur le bouton “contacter” sous la photo.

Vous pouvez également utiliser le formulaire général de contact du département des Hauts-de-Seine.
              Objet de la demande : réclamation
              Thème : Route et transports / travaux en cours ou programmés


Vous ne savez pas quoi dire ?

Inspirez-vous de ce modèle, à adapter selon vos convictions et sensibilités personnelles :

Objet du message : Opposition au projet actuel de requalification de la RD 910

Madame / Monsieur

J’habite à Chaville/Sèvres/autre depuis xx ans et je me sens très concerné(e) par les sujets liés à l’écologie / le vélo / autre.
C’est pourquoi je souhaite vous faire part de mon opposition au projet de requalification de la RD910 – en particulier l’avenue Roger Salengro à Chaville.
Je suis très inquiet / inquiète de constater que le département compte mener à bien ce projet malgré les avis critiques émis par les associations et le conseil municipal de Chaville.

Je m’y oppose fermement pour les raisons suivantes :

L’abattage de 192 arbres sains alors qu’ils jouent un rôle de climatiseur crucial dans le contexte du réchauffement climatique.

La création de pistes cyclables sur les trottoirs en conflit avec les piétons. Une option dangereuse pour tous et inadaptée à une circulation efficace, qui plus est non conforme aux recommandations du futur RER V.

En ces temps où l’urgence climatique incite à l’action, rien ne justifie qu’un projet obsolète à 55 Millions d’euros puisse se réaliser alors qu’il est en tel désaccord avec les enjeux écologiques.

Je vous demande donc une révision de ce projet afin, a minima, de protéger les arbres et de revoir l’implantation des pistes cyclables.

Cordialement,
Signature

Merci de votre soutien


Partager sur vos réseaux