Depuis sa création fin 2020, nous soutenons que l’association Chaville Écologistes n’est pas une association politique, mais que nous visons des mandats locaux pour nous donner les moyens de nos ambitions.
Avec un peu de recul nous confirmons que la présence d’élus dans l’association est une réelle force, que ce soit en termes d’informations, de coordination avec d’autres acteurs et d’actions.
Mais le positionnement d’ACÉ reste ambigu pour beaucoup, même pour certains de ses membres !

Alors finalement, ACÉ politique ou pas ? Est-il contre nature qu’un mouvement écologiste se soit allié avec une liste de droite aux dernières municipales chavilloises ?

Ce texte sous forme de questions – réponses résume des discussions qui ont eu lieu au sein de l’association. Il ne prétend pas apporter des réponses définitives, mais nous espérons qu’il fournira quelques clarifications.


Pourquoi Chaville Écologistes s’est-il, contre toute attente, associé avec Jean-Jacques Guillet (Aimer Chaville) aux dernières élections municipales ? Vivons Chaville semblait pourtant plus proche des valeurs écocitoyennes défendues par ACÉ.

Nous avons eu beaucoup de temps pour nous décider entre les deux tours des municipales de 2020 puisque le second tour a été retardé de plusieurs mois pour cause de pandémie. Nous en avons profité pour rencontrer les deux autres listes, Vivons Chaville et Aimer Chaville (respectivement gauche et droite pour faire simple), et parler concrètement des orientations et priorités municipales avec elles.
Finalement nous avons eu des engagements plus clairs avec Aimer Chaville et une approche plus « professionnelle ». Gérer une mairie ne se résume pas à faire de l’écologie car il faut assurer un service public dans de nombreux domaines (allez jeter un coup d’œil aux délégations des élus sur le site de la mairie) et faire tourner une « PME » de plusieurs centaines de personnes.
Bref, nous avons opté pour la solution qui nous semblait la plus efficace en matière de transition écologique et de garantie du service public, et non pour une solution politique.

S’allier avec Aimer Chaville a été proposé par ceux qui avaient accepté d’être en position éligibles sur notre liste et a été une surprise pour d’autres. Il y a eu débat, consentement mais pas unanimité puisque certaines personnes ont alors quitté le mouvement et n’ont pas rejoint l’association ensuite.

Chaville Écologistes a sans doute perdu l’occasion de faire élire une liste « de gauche » aux dernières municipales ?

C’est effectivement fort probable puisque le scrutin a été très serré (50,9 % – 49,1 % soit 101 voix d’écart) et nous avions conscience d’être, a priori, dans une position d’arbitrage.
Bien qu’un peu lourde, nous assumons cette responsabilité.

Mais alors est-ce que Chaville Écologistes est une liste de droite ? Est-ce que l’alliance passée se reproduira à l’avenir ?

Chaville Écologistes veut agir, au-delà des clivages politiques, sur les thèmes qui figurent sur la charte que nous avons publiée avant les élections. Nous affichons donc clairement une « sensibilité de gauche », mais nous estimons que la dimension politique passe après l’action.

Pour ce qui est des alliances futures, pas de promesses en l’air que ce soit dans un sens ou l’autre. Nous ferons ici aussi toujours le choix de l’engagement et de l’action concrète.

Quelle est la relation avec Vivons Chaville ? Quel positionnement pour les élections départementales ? Quel lien avec “Pour un 92 enfin solidaire et écologiste” ?

Il faut savoir que le Vivons Chaville que nous avons connu lors de la campagne des municipales s’est scindé en deux. Nous entretenons des relations avec ces deux entités, mais au niveau associatif de manière plus constructive avec Vivons Chaville ensemble! puisque nous avons déjà coorganisé des événements et échangeons régulièrement.

Quel est le réel poids de Chaville Écologistes au sein du conseil municipal ? Maintenant que les élus écologistes sont dans la majorité, ne sont-ils pas contraints de se rallier à la majorité même s’ils sont en désaccord ?
Est-il possible que sur certains sujets les élus Chaville Écologistes ne se rangent pas du coté de la majorité ?

Aimer Chaville dispose de la majorité au Conseil Municipal. Les élus Chaville Écologistes ne sont donc pas en position de bloquer un vote. Cependant il faut savoir que ces votes se préparent en commissions et c’est à ce niveau qu’ils peuvent intervenir pour négocier et infléchir certains projets.
À ce jour les élus Chaville Écologistes n’ont voté en Conseil Municipal différemment d’Aimer Chaville qu’une seule fois et encore s’agissait-il d’un vote individuel. Autrement dit un accord a pratiquement toujours été trouvé avant le vote formel. Il n’en reste pas moins que cela pourrait se produire en cas de désaccord puisqu’il existe aussi des « lignes rouges » non négociables.

Hors affaires courantes, Chaville Écologistes est très attaché à des projets, notamment dans les domaines sociaux, de démocratie participative et d’écologie et les grandes lignes (organisation, projets prioritaires…) ont été négociées et contractualisées avant le second tour ce qui facilite beaucoup les choses au quotidien.

Quelles actions concrètes, quels changements réels ont été mis en place grâce aux élus Chaville Écologistes ?

Les élus rendent compte de leurs actions à l’association mensuellement et ces informations sont publiées sur notre site sur la page « Actualité – Les élus écologistes ». Nous vous encourageons à les lire pour vous persuader qu’ils font bien, comme promis, avancer la transition écologique.
Aujourd’hui le pari risqué de s’allier avec Aimer Chaville porte selon nous ses fruits car les choses avancent à plusieurs niveaux.
Peut-être faut-il attendre encore un peu pour que les personnes qui ont quitté le mouvement Chaville Écologistes soient persuadées de l’efficacité des choix que nous avons fait et nous rejoignent, mais nous ne désespérons pas.

Quel est le lien entre ACÉ et les élus ? Si l’association n’est pas d’accord avec une proposition de la majorité ou des élus, est-ce qu’ils tiendront publiquement leur position ?

Oui. Lors de la création de l’association, après les élections municipales, l’une des conditions était explicitement cette indépendance qui concrètement s’est traduite dans les statuts : les élus ne peuvent pas être majoritaires dans le Conseil d’administration de l’association.
Et cela s’est déjà produit puisque la manifestation organisée en février au sujet de l’aménagement de la RD 910 n’était pas soutenue par nos élus… et leur a d’ailleurs valu quelques « retours de flammes ».

Et sachez que ce texte émane de l’association et non de nos élus, même si ces derniers en ont évidemment eu connaissance avant sa publication et ont proposé des modifications, à titre de membres.

Mais finalement ACÉ politique ou non ?

ACÉ n’est pas affilié à un parti politique, mais souhaite s’impliquer au niveau politique local, vous l’avez compris.

Notre objectif est de faire avancer la transition écologique à travers des projets concrets et des actions de sensibilisation. Notre site rend assez fidèlement compte de nos projets et nos orientations. N’hésitez pas à le consulter, à nous interpeller si cela vous semble nécessaire… et à nous rejoindre pour nous aider à avancer plus vite et plus loin.


Partager sur vos réseaux