Bonjour à tous et toutes.
Vous trouverez ci-après les faits marquants de ce mois pour notre groupe Chaville Écologistes aux conseils municipal et de territoire.

Préparation du budget 2021

Comme prévu, le bouclage du budget 2021 a été laborieux et a demandé beaucoup d’arbitrages. Le groupe Chaville écologistes a partagé un texte de cadrage afin de faciliter la prise en compte de nos engagements électifs dans le cadre du contrat de gouvernance que nous avons établi pour l’élection municipale. Le principe adopté est de lancer toutes les études qui vont permettre une réelle transition écologique pendant la mandature. Il faut prendre conscience du changement important dans le mode de recouvrement des recettes avec un transfert massif d’une fiscalité locale vers une fiscalité nationale par redistribution. C’est aussi le premier budget communal construit avec une analyse de l’empreinte carbone et de son évolution.

Social et Solidarité

1) Économie Sociale et solidaire

Nous avons reçu la visite du préfet et du député, en présence de Jean-Jacques Guillet à la Petite Boutique (Ressourcerie) dans le cadre de l’aide apportée par le département. Ce sont 25 000€ qui ont été investis dans le projet pour aider à compenser 3,5 mois de fermeture de la structure. Cette expérience est de plus en plus citée en exemple dans le territoire et le département. En plus du préfet, deux communes du territoire sont venues apprendre de ce projet.

L’autre bonne nouvelle est l’agrandissement de la surface dédiée à ce projet qui est confirmée ; un quatrième lieu devrait donc ouvrir en 2021.

Transition écologiste

1) Résilience alimentaire

Huit conseillers municipaux ont été formés à la gestion des risques, sur la résilience alimentaire et la sécurité nationale. Stéphane Linou, initiateur du concept de locavore a, pendant une journée, présenté et partagé les enjeux autour de la chaine alimentaire dans un environnement urbain et au-delà national et une situation de crise qui montrent notre dépendance à des approvisionnements lointains et malheureusement segmentés (monoculture).

2) Forêt urbaine

Nous avons participé à l’assemblée générale des communes forestières du réseau Île-de-France. L’objectif est évidemment de mutualiser nos actions pour la protection et la sauvegarde de la forêt francilienne qui est en souffrance par la succession des années de chaleur et de sécheresse.

3) Trame Bleue

Plusieurs démarches sont initiées autour de la gestion de l’eau :

  • Sur le traitement des eaux usées avec la visite de la station d’épuration de Carré de Réunion à Saint Cyr https://www.eauxseineouest.fr/lusine-carre-de-reunion/.
  • La valorisation des eaux du bassin du ru de Marivel par l’établissement d’un cahier des charges visant à une gestion alternative de l’eau à Chaville.
  • La recherche de financements auprès des différentes administrations pour le lancement d’une étude exhaustive des eaux dans notre bassin versant.

4) Aménagement paysager

Une première réunion de concertation entre différents élus concernés par la réfection du Parc F. Mitterrand a eu lieu afin d’analyser et d’évaluer les solutions proposées par le paysagiste. De futurs développements en termes de concertation vont être mis en place avec GPSO sur ce projet.

5) Sensibilisation à la Transition écologique

Une rencontre avec le service scolaire pour évoquer les actions en cours et à mener dans le cadre de la loi EGALIM et du budget climat de la ville. La lutte contre le gaspillage alimentaire est bien engagée dans les écoles chavilloises. Chaville pourrait éventuellement demander à bénéficier du label national lancé sur le sujet. Une présentation avec Mélanie des enjeux de la transition écologique et du budget climat aux directeur et directrices d’écoles afin d’aborder les actions concrètes qui vont dans ce sens dans les établissements scolaires.

Une rencontre du service RH (Véronique Foucault) en compagnie de Julie Fournier pour la formation des services au développement durable. 66 agents seront formés cette année, dans le cadre de formations données par le CNFPT avec un accent mis sur l’implication dans une démarche éco-responsable, et les achats éco-responsables.

On rappelle le MOOC trame verte et bleue sur le lien suivant : https://mooc.tela-botanica.org/course/view.php?id=21. Nous aurons la possibilité de construire une initiative après ce MOOC.

Deux stagiaires ont été recrutées par la mairie : une pour une durée de 6 mois sur le sujet des trames (démarrage en mars), une pour une durée de 2 mois pour travailler avec GPSO sur le sujet d’ilots de fraicheur – solutions transitoires – pour l’été 2021. 

6) Démarrage d’un projet de recyclage des masques à Chaville

A l’instar de Meudon et avec la même société, Plaxtil de Châtellerault, le projet serait basé sur une collecte effectuée par du personnel en réinsertion avec Espaces – et encore mieux ! – à l’aide d’un éventuel vélo cargo. Affaire à suivre.

7) Agriculture urbaine

La rédaction du cahier des charges étude agriculture urbaine à Chaville est en cours, en vue de le fournir à Espaces.

Urbanisme

1) Atelier participatif

Notre premier atelier participatif s’est tenu en mairie. Il était ciblé sur la compréhension des enjeux de l’urbanisme pour les différents acteurs (promoteur, élus, services municipaux, riverains, associations). Cet atelier a aussi été une première avec la participation de deux Chavillois tirés au sort.

2) Présentation du bilan du service urbanisme 2020

Le service a traité plus de 830 demandes sur l’année. Une synthèse des travaux demandés par les Chavillois est présentée à tous les membres du conseil municipal, majorité et opposition.
Il est à noter que le seul permis de construire sur du collectif en 2020 a fait l’objet d’un retrait (Pharmacie Fontaine).

3) Aménagement de la RD 910

Le département a organisé plusieurs réunions de travail avec des élus de Sèvres et de Chaville.
La possibilité d’une bidirectionnelle latérale proposée par Chaville sera étudiée par le département.
Des groupes de travail préparatoires sont mis en place au sein de la majorité municipale afin de rester une force de proposition et d’amélioration du projet.

4) Lancement du diagnostic patrimonial

Cette étude a démarré avec GPSO et les services de la ville, plusieurs associations de riverains, d’histoire et de protection de l’environnement sont mises à contribution pour recenser le patrimoine architectural, paysager et naturel de Chaville. Un tel document va faciliter d’éventuelles mesures de protection à prévoir dans le futur et notre nouveau PLUi.

5) Travaux préparatoires pour le nouveau PLUi de GPSO

Nous avons fait l’analyse et donné notre avis sur les documents préparatoires pour l’élaboration du PLUi de GPSO. Les points les plus critiques concernent :

  • Une meilleure prise en compte de l’avis des élus locaux
  • Une intégration en amont et en anticipation des approches écologiques
  • Une part plus grande faite aux projets locaux
  • Un renforcement de la démarche participative

6) Le Plan vélo

Les réunions d’atelier des différents groupes thématiques ont lieu avec une large participation des associations, mais aussi de Chavillois intéressés. Une concertation citoyenne va être lancée le 1er mars sur notre plateforme numérique municipale. En parallèle du travail des groupes thématiques, elle va permettre de mieux connaitre les déplacements de nos citoyens, de collecter des idées et à la fin du processus il sera demandé à nos concitoyens de choisir les projets prioritaires qui seront portés par les services de GPSO.

7) Qualité de l’air dans les établissements de la ville

Les analyses de la qualité de l’air des 16 établissements recevant des enfants à Chaville a été réalisée. Tous les établissements sont conformes à la réglementation et il est confirmé que de bonnes pratiques sont mises en place.

Démocratie locale

1) Mairies de quartier

La définition et le mode de fonctionnement des nouvelles mairies de quartier sont presque finalisées. Ils devraient être présentés en conseil municipal prochainement. Le calendrier pourrait être adapté aux contraintes liées aux élections régionale et départementale de juin. Dans l’esprit d’une large participation aux conseils, une rencontre de l’ALJT et de La Ruche Chavilloise a évoqué les collaborations possibles avec les quartiers. L’ALJT est déjà présente sur le compost et la culture potagère. Les deux associations sont intéressées par le diagnostic des trames. Par ailleurs l’idée d’une « école de l’assiette » inter générationnelle est aussi plébiscitée.

2) Commissions consultatives

L’arrêté permettant d’officialiser les membres du CC2D va être rédigé dans les jours qui viennent. Le premier CC2D aura probablement lieu le 13 mars matin (en visio conférence).


Partager sur vos réseaux